"Windows 8 n'est pas meilleur que Windows Vista"

Publié le par duteil

 

La déclaration est intéressante, car il est rare de voir un tel commentaire sortir d’un haut dirigeant d’une société au service de communication aussi contrôlé que Samsung. Ce commentaire est aussi fascinant parce qu’il se fait l’écho d’autres remarques similaires en provenance de Fujitsu, Acer et Asus et qu’il arrive juste après la décision de Samsung de ne plus vendre de tablettes Windows RT.

Le problème est-il réellement Windows 8 ?

Même durant les déboires de Windows Vista, les partenaires de Microsoft sont restés relativement silencieux. Le public et la presse ont très mal reçu le système d’exploitation (cf. « Vista : l’OS de Microsoft le plus détesté »), mais les partenaires de Microsoft ont accusé le coup et ils ont tenté de faire du mieux possible.

Windows 8 fait polémiqueLa situation est aujourd’hui presque inversée. La presse a bien reçu le système d’exploitation (cf. « Windows 8 face à Windows 7 : quelles performances ? ») et le public ne grogne pas autant qu’avec Vista, même si des consommateurs ont tendance à manifester leur désarroi face à Metro et la relégation du bureau au second plan.

Un sondage de plus de 130 000 utilisateurs de Windows réalisé par Avast le jour avant la sortie de Windows 8 avait déjà montré une perception largement positive du système, mais l’hésitation du grand public à passer à une nouvelle version de Windows. Le problème ne semble donc pas être Windows 8 lui-même, mais le nouvel engouement des consommateurs pour les tablettes.

La frustration des OEM est de plus en plus bruyante

Les OEM sont aujourd’hui beaucoup plus virulents dans leur critique, car ils assistent à une chute libre des ventes de PC qui serait liés, selon eux, à un manque d’intérêt du public pour le nouveau système d’exploitation de Microsoft (cf. « Fujitsu blâme Microsoft et Windows 8 pour la baisse de la demande »).

M. Dong-soo a même ajouté que la demande en Surface était inexistante et que les Ultrabooks manquent de succès en raison de Windows, deux affirmations qui surprennent par leur honnêteté et leur franchise. On imagine que les derniers commentaires du haut responsable de Samsung et des autres OEM tirent leur source dans la frustration de voir les ventes de PC chuter sans vraiment pouvoir y faire quelque chose. Cette baisse devrait perdurer en 2013, selon IDC (cf. « Le PC souffre : - 3,7 % en 2012, - 1,3 % en 2013 »).

Publié dans informatique

Commenter cet article